• MeetU

Donne toi du temps et connais toi

Dernière mise à jour : 19 juin

On vit tous des évènements bons ou mauvais, mais une fois terminée quelle leçon nous en tirons?

Certains me diront mais, comment sait-on que la conclusion qu’on tire est vraiment la bonne ? si l’évènement est heureux comment je fais pour toujours continuer dans cette joie ? je viens de me séparer comment je fais pour savoir que c’était la meilleure décision à prendre ?


Dans ces deux cas de figures le point commun est : l’émotion qui vous submerge. Prêtez attention à cette émotion : est-elle constructive ou destructive ?

Prenons le cas de l’évènement heureux : vous souriez, vous avez une joie de vivre interne que vous ne pouvez décrire, vous ne voulez pas que ça s’arrête, vous voulez vous lever tous les jours et baigner dans cet océan du Bonheur. Vous déclenchez en vous une peur, la peur de retomber dans un cycle monotone, un cycle dans lequel vous vous perdez et vous êtes à la recherche dès l’hors de ce sentiment qu’il reste éternel. Mais avez-vous pris le temps de vous connaitre ? avez-vous pris le temps de savoir ce que vous aimiez dans ce bref instant de bonheur ? il est bref parce que vous avez encore un travail à faire sur vous. APPRENEZ À VOUS ECOUTER.


Analysons le cas de l’épreuve douloureuse : vous avez mal, vous êtes triste, vous avez des remords, vous vous prenez pour la victime ou le coupable, vous voulez que ces sentiments vous quittent pour vous sentir mieux mais vous ne savez pas comment faire. Vous plongez dans des vices, des pleures incommensurables, des lamentations profondes vous vous affligez. Donnez-vous le temps de digérer toute émotion toxique, mais dans la même période faites un travail sur vous-mêmes. APPRENEZ À VOUS CONNAITRE.


VOUS ÊTES RESPONSABLES DE VOTRE PROPRE BONHEUR, MAIS CELA PASSE PAR UN TRAVAIL SUR SOI. Quand nous naissons, nous naissons au niveau Zéro sur tous les plans (physique, mental et émotionnel), notre but dès le premier jour jusqu’à notre dernier souffle est de travailler sur nous. Connais-toi pour mieux connaître tes limites, tes défauts et tes forces. Une fois le cap de la prise de conscience (le déclic) franchi vient le cap de l’acceptation (le vaste champs) et enfin de l’amélioration(le sillon et la culture).


Pourquoi pour des affaires simples telles que manger vous pouvez savoir ce que vous aimez mais quand il en vient à votre personne et que l’on vous demande qu’aimeriez-vous faire ou avoir, vous figez ? Trouvez le temps de vous connaitre amplement, travaillez sur votre personnalité. N’attendez pas que ce soit votre partenaire qui vous dise comment être ou quoi aimer. Arrêtez de prendre le rôle de l’objet inerte et devenez des personnes à part entière. Donnez -vous la chance de vivre pleinement, de savourer pleinement votre vie et de vous procurer le bonheur que vous méritez.

On ne peut acheter le temps, ce que nous pouvons faire c’est de le prendre tel quel en nous alignant à lui. Souvenez-vous: l’eau qui ruisselle ne peut être arrêtée avec notre main.

Notre bonheur n’a pas de prix non plus car on ne peut l’acheter dans aucun magasin sur cette terre.

Notre santé physique ou mental n’a pas de prix même les plus riches peuvent le confirmer.


On est responsables de notre bonheur, de nos choix et des chemins que l’on emprunte pour arriver à nos fins mais ne vous perdez pas en cours de chemin.





PandaL


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout